Création

La ville du chat obstiné

 

Au cœur de l’histoire, un trio inattendu : un chat et deux humains qui travaillent ensemble à l’élaboration d’un Atlas international des villes de chats. Aujourd’hui, ils viennent présenter leur travail. Grâce à une petite caméra accrochée au cou du félin, les enfants découvrent le point de vue des chats sur leur ville, leur village ou leur quartier. À l’aide d’étonnants instruments qui modifient leurs perceptions, ils approchent la manière dont les chats voient et entendent, ils entrent dans le mystère des chats d’ici. En suivant ces traces, ils découvriront peu à peu une ville parallèle, une contre-ville et les surprenantes activités qui s’y déroulent … 

Pour le blÖffique théâtre, et au-delà de sa dimension affective évidente, utiliser la figure fantasmatique du chat errant permet d’engager la traversée d’un quartier comme un parcours initiatique, parsemé d’épreuves imaginaires à rencontrer en groupe (le groupe de spectateurs). Elle invite chacun.e à poser un regard sur la ville, le village, les espaces familiers depuis ce point de vue animal pour mieux questionner notre sensation de liberté de circulation dans les espaces publics et explorer les hors-champs, les lieux où l’on n’accède pas, comme autant d’espaces à projeter, à même de renouvler notre imaginaire.

Le spectacle s’écrit en dialogue étroit avec des groupes d’enfants, témoins et complices actifs des recherches, placés comme des spécialistes de la ville, de leur ville, de leur village.
L’équipe a discuté, échangé et expérimenté avec les élèves de l’école Les Peupliers à Beaune, l’école Sainte Emilie de Rodat à Saint-Jean-de-Bournay, l’école fondamentale Saint-François à Ath (Belgique), l’école Marceau à Saint-Amand de Montrond, l’école primaire de Menetou-Salon, l’école primaire Chabestan à Die, l’école de Soleymieux, l’école Sainte Emilie de Rodat à Saint-Jean-de-Bournay, des écoles Simone Veil et Albert Camus de Villeurbanne et de l’école Louis Lèchere de Chalon-sur-Saône.

 

Soutiens au projet

  • Coproductions et résidences

  • Les Aires, Théâtre de Die et du Diois, scène conventionnée d'intérêt national art en territoire / Lieux Publics, CNAREP (Centre national des arts de la rue et de l'espace public) et Pôle Européen deproduction, Marseille / L'Abattoir, CNAREP, Pôle Arts de la Rue de Chalon-sur-Saône / L’AFA (Atelier de Fabrique Artistique) du Cher : La Carrosserie Mesnier, Le Luisant, Le Carroi / Superstrat, parcours d'expériences artistiques, Loire-Forez / La Minoterie, scène conventionnée art, enfance, jeunesse, Dijon / La Fabrique Jaspir, Saint-Jean-de-Bournay

  • Résidence
    Accueil en création à l’Espace CAR - ASBL Maison Culturelle d’Ath, avec le soutien de la Ville d’Ath

  • Co-productions

    Les Ateliers Frappaz, CNAREP, Villeurbanne / Atelier 231, CNAREP, Sotteville les Rouens

    Soutiens
    L’Atelline dans le cadre de « Agiter Avant Emploi », dispositif d’accompagnement à l’écriture / La Chartreuse de Villeneuve lez Avignon, Centre national des écritures du spectacle / Ville de Villeurbanne

 

  •  
  •