On cultive…

... les rebonds

Cette année, nous nous attachons à ce qui nous tient particulièrement à cœur : le lien avec vous, le territoire, l’espace public, rester à l’écoute de ce qui s’y passe et imaginer des moments collectifs et sensibles. Nous continuons de transformer, inventer, recomposer, maintenir ce qui devait être et imaginer la suite.

Correspondance de quartier s’est doté de nouveaux outils pour exister, même confiné, à Port-Saint-Louis-du-Rhône (13). Nous voilà prêt.e.s pour initier d’autres correspondances à Die (26) et du côté de Faverges (74).

Et puis… une nouvelle création se prépare !  La Ville du chat obstiné interroge la place de l’enfant dans la ville, et propose de partir sur les traces d’un chat errant : une filature pour engager la traversée d’un quartier, d’un village et approcher la liberté de déambulation de ce chat. Nous tisserons la fiction de ce nouveau projet grâce à plusieurs temps d’écriture, et de rencontre avec des groupes d’enfants.